«

»

Mai 29 2017

Après une belle année 2016, ACSEP vise une croissance organique et externe portée par l’international

Pour la 10ème année consécutive, ACSEP, le spécialiste de la supply chain digitale, a enregistré une très belle année avec un CA 2016 de 4,2 millions d’euros, soit une hausse de 15 %. L’année 2017 s’annonce d’ores et déjà prometteuse et sera synonyme d’ouverture de nouveaux marchés. En janvier, ACSEP a ouvert une première agence aux Antilles et continue sur sa lancée avec l’ouverture d’une deuxième en Espagne au second semestre. Enfin, en France métropolitaine, l’entreprise souhaite accélérer sa croissance dans les secteurs du conseil, de la gestion de la donnée et de l’édition de logiciels.

 

Une année 2016 sous le signe du succès

En septembre dernier ACSEP fêtait ses 10 ans, « une étape importante qui nous a poussés à faire notre bilan et à réfléchir sur nos perspectives de développement pour les années à venir avec l’ensemble de nos collaborateurs», confie Thierry Puharré, président fondateur d’ACSEP.

Depuis sa création en 2006, ACSEP connaît chaque année une croissance à deux chiffres de son chiffre d’affaires grâce à l’expertise de son équipe, mais aussi à son niveau d’exigence dans l’accompagnement et les services proposés.

Plus précisément en 2016, ACSEP a conclu un important partenariat avec Hardis portant sur l’intégration de Reflex Web qui fait écho à celui conclu avec Talend en 2015 sur l’intégration de la donnée. L’entreprise a également accompagné de nombreux prestataires logistiques et chargeurs comme IN2LOG, Premier Air Courier International ou encore Leisure’n Pleasure dans l’optimisation de leur logistique.

« Nous sommes sollicités par nos clients pour les accompagner dans leur croissance en prenant en charge la mise en place de nouveaux projets, la mise en œuvre de systèmes d’informations, du  développement applicatif sur mesure, mais aussi l’hébergement et le support de leurs solutions informatiques, poursuit Thierry Puharré. ACSEP s’assure que l’environnement informatique de ses clients soit en conditions opérationnelles optimales afin qu’ils se concentrent sur leur métier et leur croissance. « C’est notre politique depuis plus de 10 ans : être au service de nos clients ! », souligne Thierry Puharré.

 

2017, une année synonyme de développement à l’international et en France

Après avoir accompagné ces dernières années ses clients en Europe de l’Est, en Asie, en Afrique du Sud ou en Espagne, ACSEP a souhaité s’implanter aux Antilles pour y proposer son WMS IzyPro, qui correspond aux besoins logistiques sur place. L’entreprise a lancé l’activité ACSEP Caraïbes en janvier et les retours des premiers prospects sont déjà très positifs.

En parallèle, ACSEP s’implante en Espagne. Comme l’explique Thierry Puharré : « Il s’agissait d’abord de satisfaire aux demandes de nos clients que nous avons accompagnés en Espagne pour différents projets, et qui souhaitent notre présence localement. Puis nous avons analysé le marché espagnol qui ressemble étonnamment au marché français d’il y a dix ans. Il y a donc un beau potentiel pour y proposer l’ensemble de nos activités : intégration, conseil, big data, hébergement, support, etc. »

 

 

En France, ACSEP souhaite accélérer sa croissance organique et reste très à l’écoute des opportunités qui pourraient se présenter sur le conseil en supply chain, la gestion de la donnée et l’édition de logiciels. « Nous avons beaucoup de demandes sur la gestion de la donnée et les premiers retours d’expérience de nos clients démontrent que des gains importants peuvent être encore obtenus, indique Thierry Puharré. Concernant l’édition, cap sur l’innovation ! Nous nous intéressons aux solutions connexes à l’image de celles qui se développent autour des objets connectés (IoT) pour améliorer encore l’efficience de la supply chain de nos clients. »

Enfin, pour maintenir son développement, ACSEP poursuit son recrutement. Après avoir augmenté sa masse salariale en 2016 de 12 %, l’entreprise cherche de nouveaux profils parmi lesquels des ingénieurs spécialisés dans la gestion de la donnée, des directeurs et chefs de projets IT et logistique, mais aussi des techniciens support.